Comment les nouveaux variants de virus se développent-ils et les vaccins autorisés protègent-ils contre ces variants

De nouveaux variants du virus Sars-CoV-2 se développent constamment. Il s’agit d’un processus naturel qui survient lors de la reproduction du virus : Le matériel génétique du virus est dupliqué et des erreurs, ce que l’on appelle des mutations, peuvent se produire lors du processus de copie du matériel génétique. En moyenne, on observe environ deux mutations par mois chez le virus Sars-CoV-2.

C’est grâce à ces mutations que ces lignées de virus peuvent être distinguées génétiquement les unes des autres. La plupart de ces modifications ne sont pas utiles pour les virus. Exceptionnellement, elles peuvent cependant apporter des avantages au virus. Certains nouveaux variants sont par exemple plus contagieux. Mais la façon dont ils infectent les cellules humaines reste inchangée.

Certains des nouveaux variants de virus appartiennent aux lignées B.1.1.7 (Alpha), B.1.351 (Beta), P.1 (Gamma) und B.1.617.2 (Delta) découvertes pour la première fois respectivement en Angleterre, en Afrique du Sud, au Brésil et en Inde. Ces lignées possèdent chacune de nombreuses modifications de leur génome, mais toutes présentent la même modification au niveau de la protéine « Spike ».

Les premières études montrent que les vaccins de Moderna, de Biontech/Pfizer, de Johnson & Johnson et d’AstraZeneca sont également efficaces contre le variant B.1.1.7 qui devient de plus en plus fréquent en Suisse. Des recherches intensives sont actuellement en cours pour déterminer comment les vaccins agissent contre les nouveaux variants du virus. Il est assez facile et rapide de modifier les vaccins à vecteur et les vaccins à ARNm afin de les adapter aux nouveaux variants du virus, si nécessaire.

Il se crée sans cesse de nouveaux variants de Sars-CoV-2. Le site Web https://nextstrain.org/ncov/global présente un bon aperçu des variants du virus actuellement connus et séquencés.