'Particle Fever' en lot de deux

L'Académie suisse des sciences naturelles a célébré son 200e anniversaire à Sion le dernier weekend de septembre. La tournée scientifique 'Recherche live' a passé quatre jours dans le chef-lieu du canton du Valais. La double projection du documentaire 'Particle Fever' au sujet de la découverte du Boson de Higgs a fait partie du programme d'anniversaire.

Particle Fever

À 8 heures, plus de 400 élèves étaient rassemblés dans l’aula du Lycée-collège des Creusets (LCC) pour visionner la version Voiceover française du film du réalisateur américain Mark Levinson. L'ambiance était au suspens pendant toute la durée du film. Suite à la projection, un débat d'une heure et demie a eu lieu sous la modération du journaliste Marc Turiault. Lorsque M.Turiault demanda aux élèves si le film leur avait plu, il récolta une approbation quasiment unanime.

Suite à cela, la physicienne du CERN Johannna Gramling et le philosophe Dr. Michel Siggen (enseignant au LCC) ont lancé le débat au sujet du film et de l'image mondiale de la physique moderne, sous la modération de M.Turiault. La discussion sur l'origine de l'univers a, entre autres, éveillé un intérêt particulier chez les auditeurs. Le modérateur a ensuite demandé aux élèves quel spécialiste ils pensaient le plus à même d'expliquer la création du monde : le physicien, le théologien ou le philosophe ? Les élèves ont pratiquement unanimement voté pour le physicien tandis que le théologien et le philosophe n'ont obtenu que quelques voix.

Le film 'Particle Fever' a été projeté une seconde fois le soir pour une représentation publique. L'évènement a été annoncé au préalable avec des flyers sur le stand 'Recherche live' et a également fait l'objet d'une annonce dans le 'Nouvelliste'. Environ 150 personnes de toutes générations confondues ont répondu à l'invitation et se sont réunies dans l’aula du LCC.

Comme dans la matinée, un débat interdisciplinaire, modéré cette fois par la journaliste Elisabeth Charbon ('Le Temps'), a eu lieu après la projection du documentaire. Sur le podium, la physique était représentée par le professeur Olivier Schneider, physicien des particules à l'ETH de Lausanne et actuel président de CHIPP, l'organisation faîtière des instituts suisses de physique des particules. Le jésuite Jean-Blaise Fellay et le philosophe Michel Siggen (LCC) lui faisaient face.

Au cours de ce débat inspirant, les trois participants ont donné leurs avis respectifs sur le film 'Particle Fever' en les intégrant dans leur propre vision du monde. Entre les représentants de la physique, de la théologie et de la philosophie, nous avons pu constater de nombreux avis convergents mais également un grand nombre de points de vue différents, par exemple en ce qui concerne la pertinence de la physique moderne.

La manifestation s'est terminée par un pot qui a permis des discussions décontractées entre les participants et le public. La direction du LCC avait également mandaté le prorecteur Christian Wicky qui a activement apporté son soutien depuis le début pour l'organisation de cette double manifestation.

Benedikt Vogel (publié le 28. 09. 2015)

  • Occupé jusqu'à la dernière place: plus de 400 élèves suivent le débat de 'Particle Fever'.
  • Marc Turiault modère la discussion avec la physicienne du CERN Johanna Gramling et le philosophe Michael Siggen.
  • La physicienne originaire de Heidelberg Johanna Gramling (27) travaille sur l'expérience ATLAS du CERN et rédige actuellement son doctorat dans le domaine de la matière noire et de la supersymetrie.
  • Michel Siggen enseigne la philosophie au LCC es s'est sans cesse penché sur la philosophie de la science au cours de sa carrière.
  • Sous la modération d' Elisabeth Chardon ('Le Temps'), le débat se déroule entre le physicien Olivier Schneider, le théologien Jean-Blaise Fellay et le philosophe Michel Siggen (de gauche à droite).
  • Le débat sur 'Particle Fever' permet un échange qui va bien au-delà de chaque discipline.
  • Olivier Schneider (ici avec Elisabeth Chardon) effectue des recherches dans le cadre de l'expérience LHCb de l'accélérateur de particules LHC du CERN, entre autres, sur la différence entre la matière et l'anti-matière.
  • Occupé jusqu'à la dernière place: plus de 400 élèves suivent le débat de 'Particle Fever'.Image : B. Vogel1/7
  • Marc Turiault modère la discussion avec la physicienne du CERN Johanna Gramling et le philosophe Michael Siggen.Image : B. Vogel2/7
  • La physicienne originaire de Heidelberg Johanna Gramling (27) travaille sur l'expérience ATLAS du CERN et rédige actuellement son doctorat dans le domaine de la matière noire et de la supersymetrie.Image : B. Vogel3/7
  • Michel Siggen enseigne la philosophie au LCC es s'est sans cesse penché sur la philosophie de la science au cours de sa carrière.Image : B. Vogel4/7
  • Sous la modération d' Elisabeth Chardon ('Le Temps'), le débat se déroule entre le physicien Olivier Schneider, le théologien Jean-Blaise Fellay et le philosophe Michel Siggen (de gauche à droite).Image : B. Vogel / B.Vogel5/7
  • Le débat sur 'Particle Fever' permet un échange qui va bien au-delà de chaque discipline.Image : B. Vogel6/7
  • Olivier Schneider (ici avec Elisabeth Chardon) effectue des recherches dans le cadre de l'expérience LHCb de l'accélérateur de particules LHC du CERN, entre autres, sur la différence entre la matière et l'anti-matière.Image : B. Vogel7/7

Catégories

  • Particules élémentaires
  • Physique des particules élémentaires