Le vaccin à ARNm affecte-t-il notre génome ?

Les ARNm sont certes introduits dans les cellules lors de la vaccination, mais ils ne pénètrent pas dans le noyau cellulaire où se trouvent nos gènes (ADN). Cela signifie que les ARNm sont uniquement présents dans une partie de la cellule qui est séparée du noyau. Les ARNm ne peuvent pas non plus être simplement transcrits en ADN car les protéines nécessaires pour cela sont absentes. Et comme l’organisme décompose les ARNm dans de brefs délais, des modifications du matériel génétique sont également exclues à plus long terme. Certains virus, tels que les rétrovirus, sont capables de transcrire leur ARNm en ADN puis de l’intégrer dans le génome des cellules infectées. Pour ce faire, ils ont besoin de protéines avec des fonctions très spécifiques. Ces protéines ne sont pas répandues chez les coronavirus.

Une vidéo de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et une vidéo du journal « Le Monde » apportent des explications claires.