Quelles sont les chances et les défis ?

Icon_noun_ChancenRisiken
×
Icon_noun_ChancenRisiken
Icon_noun_ChancenRisiken

Les soins médicaux ont toujours été personnalisés. Avec la santé personnalisée s’ajoutent toutefois une dimension moléculaire ainsi qu’une dimension basée sur les données personnelles. Au vu de son grand potentiel, la santé personnalisée offre des chances à l’individu et à la société mais comporte également des risques et des défis. Différentes personnes de différents horizons, dont la recherche scientifique, la médecine ou l’éthique, se sont prononcées à ce sujet:

Les chances résident surtout dans l’amélioration et le ciblage des soins de santé et dans la prévention. Les chercheurs disposent d’une quantité croissante de données toujours plus détaillées, ce qui promeut l’exploration des mécanismes pathologiques et des options thérapeutiques. La prise en compte de différentes données devrait permettre de détecter des maladies précocement et surtout plus précisément. Ainsi pourra-t-on adopter rapidement des mesures de prévention et mettre en place des thérapies appropriées. L’efficacité des médicaments sera établie individuellement et chaque patiente ou patient devrait pourra profiter de soins de santé sur mesure. On espère donc que cela sera au profit de la société toute entière : une médecine de meilleure qualité, avec si possible des coûts en baisse grâce à la stratification. Il devrait en résulter un système de santé dont tout le monde pourra profiter, que ce soit les personnes atteintes de maladies très répandues ou celles souffrant d’une pathologie très rare et encore inexplorée.

La santé personnalisée comporte toutefois aussi des risques et des défis. Les données relatives aux maladies et les informations génétiques comptent parmi les données les plus sensibles et nécessitent donc la plus grande des protections. On attend des chercheurs qu’ils gèrent les données de manière responsable. La protection des données doit être assurée, les informations doivent néanmoins être rendues accessibles. Un autre grand défi réside dans la recherche elle-même. Un haut niveau d’individualisation implique d’explorer chaque pathologie individuelle en détail pour pouvoir évaluer si des traitements individuels sont vraiment nécessaires. Les projets de recherche pourraient ainsi devenir plus onéreux, les essais cliniques doivent inclure un plus grand nombre de participants. Ce n’est pas seulement la recherche scientifique qui fait face à des défis mais aussi la société. Quel niveau d’individualisation pouvons-nous – et voulons-nous – nous permettre ? Est-ce que tout le monde profitera de la santé personnalisée ? Ou bien verra-t-on apparaître une discrimination due aux risques de maladie ? On ne doit pas non plus oublier que l’individu avec ses besoins doit toujours demeurer au centre des préoccupations. Les médecins, hommes et femmes, devront toujours faire preuve d’empathie ainsi que de compétences communicatives et sociales.

Septembre 2018


Was sind die Chancen und das Potential der personalisierten Gesundheit?
Welche Herausforderungen und Risiken gibt es?

Klaus Bally, Facharzt für Allgemeine Medizin FMH, Universitäres Zentrum für Hausarztmedizin beider Basel, Kantonsspital Baselland

Point de vue de la médecine de famille

Klaus Bally
Vincent Mooser, Präsident Swiss Biobanks

Point de vue de la recherche

Vincent Mooser
Saskia Karg, Vorstand ProRaris

Point de vue des patients

Saskia Karg
Susanne Brauer, Vizepräsidentin der Zentralen Ethikkommission der Schweizerischen Akademie der medizinischen Wissenschaften (SAMW)

Point de vue de l’éthique

Susanne Brauer

Quelles sont vos questions sur la santé personnalisée ?

icon_noun_Fragen

Écrivez-nous.