Le vaccin à vecteur affecte-t-il nos gènes ?

Les vaccins à vecteur permettent d’introduire dans la cellule et dans le noyau cellulaire de petits fragments d’ADN contenant des informations provenant du virus. Les adénovirus utilisés ne comportent pas de système pour intégrer les gènes virus dans le génome de leur hôte. Dans de très rares cas, ces fragments d’ADN peuvent être incorporés de manière aléatoire dans nos gènes. Seules quelques cellules risqueraient d’être touchées à la fois et la plupart seraient très probablement éliminées en peu de temps. De plus, notre matériel génétique ne cesse de se modifier naturellement, et ces modifications naturelles sont beaucoup plus fréquentes que celles causées par l’intégration de l’ADN de virus. Nous sommes d’ailleurs sans cesse infectés par des adénovirus, qui nous font par exemple attraper des rhumes.