Des manuels scolaires dépassés

La qualité du matériel pédagogique en sciences naturelles est souvent insuffisante à l'école. Des chercheurs souhaitent changer la donne.

Mensch (Symbolbild)
Image : Robert_Kneschke, stock.adobe.com

L'Académie suisse des sciences naturelles (SCNAT) est aussi consciente du problème. "Nous ne demandons pas que les manuels scolaires soient rédigés par des scientifiques, indique Helmut Weissert, professeur émérite de géologie à l'ETH Zurich et président de la Commission pour l'encouragement de la relève de la SCNAT. Les didacticiens des HEP sont mieux à même de le faire. Nous aimerions toutefois avoir notre mot à dire sur les connaissances qui ont leur place dans un manuel ou les nouveaux points forts scientifiques apparus au cours des deux dernières décennies." Selon lui, les auteurs de ces ouvrages ne sont pas encore suffisamment ouverts au dialogue. Une première prise de contact a néanmoins eu lieu fin août 2016 à Berne, lors d'un atelier réunissant éditeurs, didacticiens et scientifiques.

Helmut Weissert mentionne un exemple négatif qui concerne sa discipline. "Dans les plans d'études et les manuels d'enseignement, la nature inanimée et la nature animée sont encore strictement séparées. On sait pourtant depuis longtemps que les processus biologiques et géologiques sont étroitement liés." Selon lui, pour éviter de passer à côté de connaissances aussi importantes, les auteurs devraient rencontrer des experts avant de rédiger leurs ouvrages.

Catégories

  • Didactique
  • Encouragement de la relève
  • Formation
  • École secondaire II