Utilisation thermique des eaux superficielles

Aperçu des éventuels impacts physiques et écologiques

Les eaux superficielles suisses renferment d’immenses réserves d’énergie thermique renouvela- ble, dont une fraction pourrait servir à chauffer et refroidir les infrastructures proches. Une telle utilisation pourrait avoir des impacts, notamment via les rejets d’eau réchauffée ou refroidie. En se basant sur de nombreuses études, cet article détaille ces impacts et propose des recommandations concrètes visant à les minimiser et à garantir une exploitation durable.

Gaudard A. et al. (2017): Utilisation thermique des eaux superficielles. Aqua & Gas 3, 44–49

En considérant les objectifs énergétiques – un approvisionnement durable en énergie, une réduction de la consommation ainsi que des émissions de CO2 –, l’utilisation des eaux superficielles comme source de chaleur et de froid est extrêmement attractive. En Suisse, les réserves renouvelables disponibles permettent une exploitation conséquen- te avec des impacts négligeables sur la dynamique de ces écosystèmes naturels. Les quelques risques possibles peuvent être évités ou suffisamment minimisés grâce à une conception réfléchie des systèmes d'utilisation thermique et une coordination entre les différents acteurs.

Catégories

  • Lacs
  • Énergies renouvelables
Français