Eau souterraine

L’inconnue du bilan hydrologique

Bien que 80 % de notre eau potable soient issus du souterrain (voir Utilisation et consommation de l’eau), on sait très peu sur le renouvellement des ressources en eau souterraine. Une part inconnue de l’écoulement du bilan hydrologique alimente les réserves en eau souterraine. Une même quantité d’eau souterraine alimente les cours d’eau en retour (la quantité totale d’eau souterraine ne change pas). On part du principe (Sinreich et al. 2012) qu’environ 10 % des ressources en eau souterraine théoriquement exploitables de la Suisse sont utilisables de manière durable (18 km3, ce qui correspond à environ un tiers des précipitations annuelles). La recharge naturelle des eaux souterraines dépend de l’aquifère en présence (voir glossaire). L’eau souterraine peut rester plus ou moins longtemps dans un aquifère. Ce temps dépend de la géologie du sous-sol (l’eau (de pluie) peut-elle s’infiltrer facilement ?), de la grandeur de l’aquifère et de la présence d’un cours d’eau. Le temps de séjour de l’eau dans le sous-sol peut durer de quelques mois (vallées fluviales comme la vallée du Rhône) à plus de 10 ans (zones calcaires : parties des Alpes et Jura). En cas de fortes précipitations en région calcaire, les rivières réagissent pourtant rapidement. Ce malgré le fait qu’un grande part de l’écoulement a lieu de manière souterraine. On peut comparer le processus à une éponge gorgée d’eau : si de l’eau supplémentaire vient s’y ajouter, la pression exercée conduit à ce que de l’eau contenue dans l’éponge s’en échappe.

  • Activités
  • Annonces
  • Publications

Evaluation de sites pollués en milieu karstique
  • 2018

Evaluation de sites pollués en milieu karstique

Cette publication présente une démarche d’investigation et d’évaluation des besoins de surveillance et d’assainissement des sites pollués en milieu karstique du point de vue de la protection des eaux souterraines. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’ordonnance sur les sites contaminés et s’appuie sur le potentiel de pollution, sur le comportement des émissions sur le site et sur l’analyse des sources karstiques en aval.
Annuaire hydrologique de la Suisse 2017
  • 2018

Annuaire hydrologique de la Suisse 2017

Publié par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), l’Annuaire hydrologique de la Suisse donne une vue d’ensemble des événements hydrologiques de l’année au niveau national. Il présente l’évolution des niveaux et des débits des lacs, des cours d’eau et des eaux souterraines. Des informations sur les températures de l’eau ainsi que sur les propriétés physiques et chimiques des principaux cours d’eau du pays y figurent également. La plupart des données proviennent des relevés de l’OFEV.