• 19.06.2020
  • Annonce
  • Communiqué de presse

Déclaration du CHIPP sur la mise à jour de la stratégie européenne pour la physique des particules

Logo CHIPP
×
Logo CHIPP
Logo CHIPP

19 Juin 2020, 12:00

Le CHIPP salue et soutient fermement la mise à jour de la stratégie européenne pour la physique des particules [1]. La communauté suisse de physique des particules a mené dès 2016 une réflexion partant de la base sur les objectifs stratégiques, soutenue par une série d'ateliers stratégiques, et a soumis ses contributions en décembre 2018 [2]. De nombreuses recommandations proposées par la communauté suisse trouvent leur écho dans la mise à jour de la stratégie européenne adoptée. La Suisse en tant que pays hôte a un lien scientifique, organisationnel et politique très étroit avec le CERN. Nous saluons la stratégie européenne qui vise à assurer l'avenir du CERN en tant qu'institution de recherche de premier plan dans le monde.

L'exploration des propriétés du boson de Higgs reste l'une des tâches les plus pertinentes du domaine, tant pour comprendre la brisure de symétrie électro-faible, le mécanisme par lequel les particules acquièrent de la masse, que pour rechercher de nouveaux indices pour répondre à des questions essentielles à la compréhension de l'Univers. CHIPP note avec satisfaction que les premières études exploratoires seront lancées sur la faisabilité d'un collisionneur de hadrons de prochaine génération hébergé par le CERN, dont la première étape pourrait être une usine à bosons de Higgs et électro-faibles, afin de poursuivre l'exploration directe à la frontière des hautes énergies et de fournir de nouvelles connaissances sur le secteur de Higgs.

L'intensification de la recherche et du développement ciblés sur les technologies d'accélérateurs, en particulier les aimants à champ élevé nécessaires à un collisionneur à haute énergie, sont des aspects importants de la stratégie européenne. La Suisse apporte déjà d’importantes contributions à ces efforts, notamment par le biais de l'initiative CHART [3] soutenue par le Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI), l’EPFL, l’ETH Zurich, le PSI, le Conseil des EPF et l'Université de Genève, en collaboration avec le CERN.

Un autre élément clé de cette stratégie dans laquelle les chercheurs suisses sont particulièrement actifs sont les expériences actuelles et futures exploitant des faisceaux de particules de haute intensité, aussi bien à basse qu’à haute énergie. Ces expériences complètent la recherche de nouveaux phénomènes par des mesures de haute précision. En Suisse, le PSI accueille des expériences uniques à cette frontière.

Les chercheurs du CHIPP sont également très actifs dans le domaine de la physique des neutrinos et des astroparticules. De nouvelles installations de faisceaux de neutrinos à longue portée, ainsi que des expériences souterraines avec un faible bruit de fond, seront nécessaires pour élucider les énigmes de longue date sur les propriétés des neutrinos, telles que leurs masses et leurs asymétries matière-antimatière. Le CHIPP se félicite du soutien de la plate-forme de neutrinos du CERN aux futures installations japonaises (Hyper-K) et américaines (DUNE). La physique des astroparticules offre une vue unique de l'Univers grâce à la méthodologie et à la technologie de la physique des particules. Les synergies entre la physique des particules et la physique des astroparticules sont bien exploitées dans le programme du CHIPP, conformément aux recommandations de la stratégie européenne.

Le CHIPP s'engagera activement dans la mise en œuvre de cette stratégie dans le contexte suisse, européen et mondial. Nous nous réjouissons des perspectives que cette stratégie ouvre dans la quête d'une meilleure compréhension de l'Univers pour les années à venir.

[1] communiqué de presse CERN ESPP

[2] Contribution suisse à la mise à jour de la stratégie européenne pour la physique des particules

[3] https://chart.ch/ ; article

Le CHIPP, l'Institut suisse de physique des particules, est une association regroupant les chercheurs actifs en Suisse dans le domaine de la physique des particules, des astroparticules et des noyaux. Les institutions participantes sont l’Université de Bâle, l’Université de Berne, l’Université de Genève, l’ETHZ, l’EPFL, le PSI, et l’Université de Zurich.

Tags