A propos du portail

Ce portail est un produit du Forum Recherche génétique de l'Académie suisse des sciences naturelles.

> Contact

Ce portail met en exergue les aspects scientifiques, politiques, juridiques et sociétaux en lien avec le génie génétique vert. Le focus s'oriente sur les informations et activités d'importance pour la Suisse. Les contenus du portail se basent sur les résultats actuels de la recherche en Suisse et à l'étranger. Ils ont été examinés, identifiés et synthétisés par groupe d'experts.

Membres du groupe d'experts

Richard Braun, Académie suisse des sciences techniques (SATW)
Ueli Grossniklaus, Université de Zurich Lien
Stefan Kohler, Vischer AG Lien
Jörg Romeis, Agroscope Reckenholz-Tänikon Lien
Olivier Sanvido, Secrétariat d'Etat à l'économie SECO Lien

Rédaction et soutien

Franziska Oeschger, secrétariat du Forum Recherche génétique Lien
Pia Stieger, secrétariat du Forum Recherche génétique Lien
Christoph Lüthi, secrétariat du Forum Recherche génétique Lien
Lucienne Rey, texterey Lien
Astrid Willener Lien

Traductions

Norbert Li-Marchetti, L.I. Service Sàrl, Berne Lien
Astrid Willener Lien

Une partie des contenus a été publiée sous forme de rapports et de fiches d'information:

Factsheet «Nouvelles techniques de sélection végétale pour l’agriculture suisse – gros potentiel, avenir ouvert
  • 2016

Nouvelles techniques de sélection végétale pour l’agriculture suisse – gros potentiel, avenir ouvert

Des nouvelles techniques permettent de modifier très précisément le patrimoine génétique des plantes. Dans la plupart des cas, ces modifications pourraient aussi se produire dans des conditions naturelles et aucun ADN étranger ne subsiste dans la plante. Ces techniques élargissent de manière déterminante les possibilités de sélection végétale et facilitent ainsi le chemin vers une agriculture suisse plus respectueuse de l’environnement, plus économique et, finalement, plus durable. Sachant que des premières variétés résultant de ces techniques innovantes existent d’ores et déjà, et que de nouvelles vont suivre sous peu, il est indispensable de clarifier si les plantes produites à l’aide de ces nouvelles techniques de sélection sont réglementées ou pas par la loi sur le génie génétique. Du point de vue des sciences naturelles, aucune raison ne justifie une réglementation sévère des plantes sélectionnées avec ces méthodes.
Les plantes cultivées génétiquement modifiées et leur importance pour une agriculture durable en Suisse (2013, Académies suisses des sciences)
  • 2013

Les plantes cultivées génétiquement modifiées et leur importance pour une agriculture durable en Suisse

Certaines plantes génétiquement modifiées (PGMs) pourraient contribuer à une agriculture rentable et respectueuse de l’environnement en Suisse. C’est ce que démontrent les Académies suisses des sciences dans le présent rapport. Il rejoint les mêmes conclusions qu’un programme de recherche du Fonds national suisse (PNR 59) qui montre que la culture des PGM n’est pas source de risques environnementaux autres que ceux qui existent également pour les plantes sélectionnées de manière conventionnelle. Dans la sélection conventionnelle, des plantes sélectionnées sont croisées les unes avec les autres – et leur ADN est de ce fait mélangé – aussi longtemps que nécessaire pour que la combinaison de caractéristiques souhaitées soit atteinte. Avec des méthodes de génie génétique au contraire, des séquences de l’ADN végétal sont modifiées de manière ciblée, et de l’ADN indigène ou étranger est directement introduit dans le génome.
Les plantes cultivées génétiquement modifiées et leur importance pour l'agriculture suisse (2013, Académies suisses des sciences)
  • 2013

Les plantes cultivées génétiquement modifiées et leur importance pour l’agriculture suisse

L’agriculture suisse doit produire davantage, et ceci, en maintenant l’excellence de la qualité et en réduisant la pollution de l’environnement. Pour atteindre ces objectifs de la politique agricole, l’usage de nouvelles méthodes et technologies agricoles est important. La sélection et la culture de plantes génétiquement modifiées pourraient concourir à l’atteinte de ce but. Actuellement, leur utilisation dans la recherche et la production alimentaire est entravée par les prescriptions légales.
Image: USDA NRCS