Forêt

La réaction des forêts suisses aux changements progressifs du climat et aux événements extrêmes dépendra beaucoup de l’altitude. Aux étages supérieurs, la forêt gagnera du terrain et croîtra plus rapidement, alors que plus bas elle souffrira de la sécheresse. Les multiples services écosystémiques de la forêt seront déterminés par une combinaison d’effets complexes liés aux changements de l’utilisation du sol, aux chablis, aux feux de forêt, aux infestations par des insectes et aux attaques fongiques. Pour example l’épicéa risque de disparaître du Plateau suisse. Il est également menacé dans les forêts protectrices des régions de montagne, à des altitudes de plus en plus élevées. Cet arbre, le plus important de l’industrie forestière suisse, est sensible à la sécheresse et vulnérable à la prolifération du bostryche. (Source: Coup de projecteur sur le climat suisse 2016)

Rapport de l'EASAC "Multi-functionality and sustainability in the European Union’s forests"
  • 2017
  • EASAC
  • Rapport

Multi-functionality and sustainability in the European Union’s forests

La production de ressources naturelles et matières premières pour l’industrie et la bioénergie, la création d’emplois, la préservation de la biodiversité, l’atténuation des changements climatiques : les nombreuses fonctions des forêts créent aussi des conflits entre les différents utilisations et groupes d’usagers.
Politique de la ressource bois
  • 2017
  • OFEV
  • OFEN
  • Secrétariat d'Etat à l'économie
  • Rapport

Politique de la ressource bois

La politique de la ressource bois veut promouvoir un façonnage, une transformation et une valorisation du bois issu des forêts suisses qui soient durables et efficaces en matière d’utilisation des ressources. Elle apporte une contribution substantielle à la politique forestière et aux politiques climatique et énergétique.
La canicule et la sécheresse de l'été 2015
  • 2017
  • OFEV
  • Rapport

La canicule et la sécheresse de l'été 2015

L’été 2015 est, après celui de 2003, le deuxième été le plus chaud jamais enregistré en Suisse. Il se distingue par les bas niveaux d’eau et les faibles débits des cours d’eau, par une forte fonte des glaciers et par un réchauffement record des terrains à pergélisol. Canicule et sécheresse ont des impacts sur la santé, l’agriculture, le risque d’incendie de forêt, la biodiversité, la qualité de l’air et la production d’électricité. La canicule de l’été 2015 a provoqué quelque 800 décès de plus que ce qui aurait été attendu lors d’une année normale. En matière d’approvisionnement en eau, la situation s’est révélée moins tendue en 2015 qu’en 2003. Les conditions météorologiques de l’été 2015 devraient devenir la norme d’ici le milieu de ce siècle.
Kapitel Wald
  • 2016
  • ProClim
  • Article

Wald

Die Reaktion der Schweizer Wälder auf schleichende Klimaänderungen und Extremereignisse hängt stark davon ab, in welcher Höhenlage sich der Wald befindet. So wird sich der Wald in den höheren Lagen ausdehnen und besser wachsen, während er in den tiefen Lagen vor allem unter der Trockenheit leiden wird. Zusammen mit Änderungen in der Landnutzung, mit Windwurf, Waldbrand sowie Insekten- und Pilzbefall ergeben sich komplexe Wirkungsgefüge, welche die vielfältigen Ökosystemleistungen des Waldes stark beeinflussen werden.
Kapitel Land- und Forstwirtschaft und andere Landnutzung
  • 2016
  • ProClim
  • Article

Land- und Forstwirtschaft und andere Landnutzung

Der Sektor AFOLU (Landwirtschaft, Forstwirtschaft und andere Landnutzung) ist weltweit für fast einen Viertel der jährlichen menschverursachten Treibhausgasemissionen verantwortlich. Davon entfällt etwas mehr als die Hälfte auf die Landwirtschaft und der Rest auf die Forstwirtschaft und andere Landnutzung. Die hauptsächlichen Emissionsursachen sind die Waldrodung (vorwiegend in den Tropen), die Methanemissionen aus der Tierhaltung, die Entwässerung von Mooren sowie die Stickstoffemissionen aus dem Einsatz von Düngemitteln. In der Schweiz stammen rund 12 Prozent der gesamten Treibhausgasemissionen aus dem Landwirtschaftssektor. Für die Minderung von Treibhausgasen kann die menschliche Ernährung eine Schlüsselrolle spielen, auch in der Schweiz.
Forêts et changements climatiques – Eléments pour des stratégies d'adaptation
  • 2016
  • OFEV
  • Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage
  • Livre

Forêts et changements climatiques – Eléments pour des stratégies d'adaptation

Comment les changements climatiques in uencent-ils la régénération, la croissance et la composition des forêts ? Dans quelle mesure les essences peuvent-elles s’adapter génétiquement ? Le risque d’incendie évolue-t-il ? Q uels sont les impacts des changements climatiques sur la production de bois, la biodiversité forestière ou la protection contre les dangers naturels?Comment et à quel prix les propriétaires et les forestiers peuvent-ils, par une gestion adaptée, continuer à assurer les prestations forestières?
Coup de projecteur sur le climat suisse

Coup de projecteur sur le climat suisse

Faits et matériel supplémentaire du rapport «Coup de projecteur sur le climat suisse».
Kapitel Wald
  • 2016

Wald

Die Reaktion der Schweizer Wälder auf schleichende Klimaänderungen und Extremereignisse hängt stark davon ab, in welcher Höhenlage sich der Wald befindet. So wird sich der Wald in den höheren Lagen ausdehnen und besser wachsen, während er in den tiefen Lagen vor allem unter der Trockenheit leiden wird. Zusammen mit Änderungen in der Landnutzung, mit Windwurf, Waldbrand sowie Insekten- und Pilzbefall ergeben sich komplexe Wirkungsgefüge, welche die vielfältigen Ökosystemleistungen des Waldes stark beeinflussen werden.