• 2014
  • Fiche d'information
  • Rapport
  • Commission Energie

Harmoniser la politique énergétique et la protection du climat avec la qualité de l’air

Utiliser les synergies et réduire les conflits d’intérêts

Fiche d'information: Harmoniser la politique énergétique et la protection du climat avec la qualité de l’air
×
Fiche d'information: Harmoniser la politique énergétique et la protection du climat avec la qualité de l’air
Fiche d'information: Harmoniser la politique énergétique et la protection du climat avec la qualité de l’air

La mise en œuvre de la stratégie énergétique doit être compatible avec les objectifs de maintien de la qualité de l'air, souligne les Académies suisses des sciences. La combustion du bois - par exemple - est une technique certes favorable à la protection du climat, cependant, elle produit un taux d’émission très élevé de particules fines. La diminution des émissions de gaz à effet de serre, très efficace contre le réchauffement climatique, peut réduire en même temps les polluants atmosphériques si on exploite habilement les synergies, écrivent les Académies dans leur Factsheet intitulé « Harmoniser la politique énergétique et la protection du climat avec la qualité de l'air», publié vendredi.

Gaz à effet de serre et polluants atmosphériques proviennent souvent des mêmes sources. Si bien que la réduction de la consommation de carburants et de combustibles permet par exemple d’abaisser simultanément la production de suie et d’ozone, lesquelles sont préjudiciables à la fois au climat et à la santé.
Ces synergies qui aboutissent à des avantages concrets immédiats ont aussi un effet positif indéniable sur la politique climatique et énergétique à long terme. Dans les cas de combustion de bois et d’autres formes de biomasse, la mise en valeur thermique doit absolument avoir lieu dans de grandes installations équipées d’une épuration efficace des fumées. En effet, les petites installations (ex: cheminées, poêles suédois) produisent un taux très élevé de particules fines et l'installation de filtres coûte souvent trop chère.

La prise en compte des grands objectifs relatifs à l'hygiène de l'air dans la politique énergétique et climatique est encore trop modérée aujourd'hui. Afin d’atteindre une stratégie énergétique efficace en 2050, il convient de coordonner à tous les niveaux politiques les mesures en faveur de la qualité de l'air et de la santé d’une part et les recommandations en matière de politique énergétique et climatique d’autre part. Les Académies recommandent exclusivement les mesures de politique énergétique et climatique qui tiennent aussi compte du contrôle de la pollution de l'air.

La fiche d'information «Harmoniser la politique énergétique et la protection du climat avec la qualité de l'air» a été élaborée par la Commission Chimie et Physique atmosphérique de l'Académie des sciences naturelles (SCNAT) en collaboration avec d’autres expert-e-s.

  • Thèmes
    • Climat (1050)
    • Changement climatique (898)
    • Science (426)
    • Énergie (408)
    • Biodiversité (351)
    • Plus de résultats
  • Organisations
    • ProClim (228)
    • OFEV (175)
    • OcCC - Organe consultatif sur les changements climatiques (124)
    • Académies suisses des sciences (116)
    • Future Earth (103)
    • Plus de résultats
Éditeur

Commission Energie

Langues

Allemand, Français