• Congrès
  • Académie suisse des sciences naturelles

Congrès annuel SCNAT 2011

«Dimensionality»

2011
nov. 18
Lieu de l'activité
Zentrum Paul Klee, Bern

La notion de «dimensionality» ajoute de la profondeur à notre perception de la nature, élargit l’horizon des sciences naturelles et élève l'art et l'architecture à de nouvelles hauteurs. En un mot: elle rend la vie fascinante. Le congrès est ouvert à tout public animé d’une curiosité pour les sciences naturelles et l'architecture.

La notion de «dimensionality» ajoute de la profondeur à notre perception de la nature, élargit l’horizon des sciences naturelles et élève l'art et l'architecture à de nouvelles hauteurs. En un mot: elle rend la vie fascinante.

Cette année, le Congrès Annuel de la SCNAT – événement clôture de l'Année Internationale de Chimie 2011 – présentera une image multidimensionnelle et très vivante des facettes interdisciplinaires de la chimie et de ses disciplines voisines: l'architecture, la biologie, les mathématiques et la physique.

Le congrès est ouvert à tout public animé d’une curiosité pour les sciences naturelles et l'architecture.

Organisateur: Académie suisse des sciences naturelles, «Platform Chemistry»

IMPORTANT: La conférence se déroulera an anglais sans traduction simultanée

Tags

  • Thèmes
    • Climat (30)
    • Recherche (23)
    • Science (22)
    • Changement climatique (19)
    • Environnement (18)
    • Plus de résultats
  • Organisations
    • ProClim (4)
    • Société suisse d'hydrologie et de limnologie (3)
    • ZHAW-IUNR (3)
    • OFEV (3)
    • Université de Berne (3)
    • Plus de résultats
  • Types d'offres
    • Conférence (42)
    • Congrès (31)
    • Formation de base/Formation continue (13)
    • Séminaire (11)
    • Atelier (9)
    • Plus de résultats
Organisateur principal

Académie suisse des sciences naturelles

Bon à savoir

Selon le théorème de Jung, un nombre fini de points distribués de façon aléatoire dans l’espace sont toujours contenus dans un cercle dont le rayon n’est pas plus grand que d/√3 (d = la plus grande distance entre deux points). En trois dimensions, un groupe de points (p.ex. un groupe d’étourneaux) est toujours contenu dans une sphère de rayon maximal égal à √6 d/4. Ce théorème peut être généralisé pour des dimensions supérieures. [Heinrich Wilhelm Ewald Jung (1876-1953)]

Plus d'informations

Langues : Anglais