Les Suisses ont su se démarquer dans le cadre des Olympiades internationales de physique 2021

Lors des Olympiades internationales de physique (IPhO), qui se sont déroulées du 17 au 24 juillet, des jeunes de plus de 70 pays ont résolu des épreuves portant sur les LED, les ondes sismiques ou encore la physique quantique. Les cinq participants suisses ont pris part au concours depuis Signau (BE) - et ont remporté une médaille de bronze et trois mentions honorables.

Equipe de suisse aux olympiades internationales de physique 2021
Image : Physik-Olympiade
  • Kylian Gauteron, Lycée-Collège des Creusets (VS)
  • Mathieu Zufferey, Lycée-Collège de la Planta (VS)
  • Oliver Marti, Gymnasium Münchenstein (BL)
  • Raphael Zumbrunn, Gymnasium Thun (BE)
  • Valentin Hächler, Gymnasium Oberwil (BL)

Raphael Zumbrunn a obtenu une médaille de bronze grâce à ses excellents résultats. Kylian Gauteron, Mathieu Zufferey et Valentin Hächler ont été distingués chacun par une mention honorable.

Ondes et particules

Ce sont les deux examens de cinq heures, les 19 et 21 juillet, qui ont départagé les participants. Première étape: l’examen pratique. Lors de celui-ci, les jeunes se sont penchés sur les propriétés des condensateurs et des diodes électroluminescentes. Les IPhO se sont déroulées de manière virtuelle au lieu de prendre place en Lituanie. Le matériel nécessaire a donc été envoyé à l'avance par la poste aux quatre coins du globe. L'examen théorique portait, entre autres, sur la propagation des ondes sismiques dans le sol ou sur ce que l'on appelle « une particule dans une boîte ». Il s'agit d'une simulation d'électrons dans laquelle le potentiel à l'intérieur d'une boîte théorique est nul et infini à l'extérieur de la boîte. « Cela peut être utilisé, par exemple, pour prédire les spectres d'absorption ou d'émission de molécules organiques » , explique Nicolà Gantenbein, bénévole pour les Olympiades de physique.

Transmettre le flambeau

IPhO 2021, ce n’était pas seulement des examens en ligne. Les jeunes ont, entre autres, assisté à une visite virtuelle de la ville de Vilnius, participé à des activités ludiques et même pu suivre une conférence de Didier Queloz, titulaire du prix Nobel de physique. Ce que retient Valentin Hächler de cet événement, ce sont surtout les moments qu’il a pu passer en compagnie des autres participants suisses: « L'atmosphère était super et détendue », souligne le jeune homme de 19 ans. Quant à Mathieu Zufferey, sa participation aux Olympiades de physique l’a convaincu : il souhaite désormais transmettre sa passion. Même si le futur étudiant de l'EPFL ne pourra plus participer à l'événement après l'obtention de son diplôme, mais il souhaite s’engager bénévolement pour organiser les Olympiades : « Je veux rester en contact avec les personnes formidables que j'ai rencontrées et donner aux jeunes étudiants la possibilité de participer eux aussi à ces événements si stimulants ».

Catégories

  • Encouragement de la relève