Groupe de travail ongulés sauvages

Waldgämse
Image: Roland Graf
×
Waldgämse
Waldgämse (Image: Roland Graf)

Jusqu’à présent il n’existait en Suisse aucune association consacrée au groupe d’espèces des Ongulés sauvages, notamment cerf élaphe, chevreuil, chamois, bouquetin et sanglier. La dynamique des populations des Ongulés sauvages en Suisse montre cependant qu’il est judicieux de s’atteler à certains thèmes concernant ce groupe d’espèces dans le cadre d’un groupe de travail, par exemple :

  • Le cerf élaphe s’étend sur le Plateau et une gestion efficace est un grand défi pour beaucoup de cantons.
  • Le chevreuil est de plus en plus soumis à la concurrence avec le cerf élaphe et il donne matière à discussion en tant que proie principale du lynx.
  • Le fait que les populations de chamois soient en baisse à maints endroits est dû à plusieurs raisons; des facteurs importants sont par exemple l’accroissement constant des activités de loisirs dans les Alpes et de déficits au niveau du management adaptif pour cette espèce.
  • Les colonies de bouquetins se portent bien, mais les goulots d’étranglement génétiques représentent une épée de Damoclès constante.
  • Les populations de sanglier augmentent à maints endroits et avec elles le malaise parmi les agriculteurs, au vu les dégâts.

Des bases solides en matière de faune sauvage et une gestion de la faune qui s’oriente à ces bases, tel est le prérequis pour que les défis qui s’annoncent dans le domaine des Ongulés sauvages puissent être abordés avec succès. La SSBF souhaite contribuer à cela et a donc fondé en janvier 2019 le groupe de travail „Ongulés sauvages“.

Buts du GT Ongulés sauvages

Le but principal est la mise en commun des compétences professionnelles dans le domaine des Ongulés sauvages.

Le travail du GT se veut indépendant de la politique.

Les buts prioritaires sont les suivants :

  • Échange d’expériences entre professionnels et transmission d’informations aux externes
  • Offrir des formations continues concernant les Ongulés sauvages
  • Établir un conseil technique et élaborer des standards
  • Relais entre la recherche et la pratique
  • Relations publiques sous forme de prises de positions

Organisation

Membres:

  • Bieri Katrin, Wildpunkt et Pro Natura Berne
  • Boldt Andreas, Pro Natura Suisse
  • Fiechter Ruth, Wildtier Schweiz
  • Fischer Claude, Hepia Genève
  • Imesch Nicole, Wildkosmos (personne de contact pour le GT Ongulés sauvages)
  • Kupferschmid Andrea Doris, WSL Birmensdorf
  • Signer Claudio, ZHAW Wädenswil
  • Struch Mark, Amt für Jagd & Fischerei Solothurn
  • Suter Stefan, ZHAW Wädenswil
  • Torriani Damiano, Maddalena & associati sagl
  • Vogt Kristina, KORA
  • Wellig Sascha, Dienststelle für Jagd, Fischerei und Wildtiere Wallis
  • Willisch Christian, Wildpunkt
  • Winter Claudine, BAFU Section Faune Sauvage & biodiversité en forêt

Le groupe de travail est en principe ouvert à tous les membres de la SSBF ayant de l’expérience avec les Ongulés sauvages. La participation régulière à l’échange est requise pour une dynamique créative du groupe.

Qui souhaite devenir membre du GT ou obtenir des compléments d’information s’adressera par e-mail à nicole.imesch(at)wildkosmos.ch

Réunions: L’échange d’expériences a lieu deux fois par an (avril/mai et octobre/novembre), au service des forêts, de chasse et de pêche du canton de Soleure. Si des excursions sont prévues, le lieu de séance peut aussi varier.

Les manifestations du GT Ongulés sauvages touchant à l’échange de connaissances, la sensibilisation et la formation continue sont également ouvertes aux non-membres.

Domaines d’intervention potentiels

Lors de la réunion de constitution en janvier 2019, le groupe de travail Ongulés sauvages a reconnu les thèmes suivants comme ses domaines d’intervention potentiels :

  • Méthodes de suivi (monitoring) pour Ongulés sauvages : recommandations et définitions de standards (ce thème est traité en priorité actuellement)
  • Dérangement de la faune et importance des zones de tranquillité : combler le manque de connaissances concernant l’impact des zones de tranquillité
  • Forêt-Gibier: générer plus de savoir concernant les interactions des Ongulés sauvages en rapport avec l‘abroutissement.
  • Mise en réseau / mitage / collisions du gibier : Echange d’expériences par rapport à la réussite des mesures.
  • Cerf élaphe sur le Plateau : Combler le manque de connaissances et dériver les implications pour la gestion
  • Sangliers et agriculture : méthodes de prévention conventionnelles et innovatives
  • Pâture des alpages et concurrence pour l’habitat : refoulement du bouquetin et du chamois
  • Maladies de la faune et zoonoses : peste porcine africaine et tuberculose
  • Planification cynégétique supracantonale : zones de gestion basées sur la biologie de la faune
  • Modèles cynégétiques chamois : nécessité d’une gestion adaptative
  • Hybridisation chez la faune sauvage: cerf élaphe-cerf sika
  • Régulation des grands carnivores et pertes dans la régale de chasse
  • Prises de position : bison / élan / mouflon / daim