Table ronde sur les infrastructures de recherche

La Plate-forme MAP organise depuis 2011 une Table Ronde Internationale présidée par le professeur em. Hans Rudolf Ott (ETHZ). Il s’agit d’un forum d’échange d’informations entre des représentants d'organisation encourageant la recherche (SEFRI, FNS, SCNAT, swissuniversities et le Conseil des EPF) et des scientifiques actifs dans des infrastructures de recherche financièrement exigeantes, dans le but de définir les besoins de la communauté et d'y établir des priorités par le biais de feuilles de route. Ces feuilles de route des communautés spécifiques sont prises en compte par le SEFRI tous les quatre ans lors de l'élaboration de la "Feuille de route suisse pour les infrastructures de recherche" à l'attention du Parlement.

  • La Table Ronde Internationale a commencé par une discussion des infrastructures dans le domaine de la physique des particules et des astroparticules (CHIPP).
  • Depuis 2013, il y a deux réunions par an et l'astronomie (SCFA) a été intégrée, en relation avec le nouveau programme FLARE du FNS.
  • Depuis novembre 2016, elle est désignée comme Round Table "Swiss Representation in International Organisations and Research Infrastructures" (RoTIORI) avec une extension à d'autres domaines scientifiques participants à des organisations ou des infrastructures de recherche internationales, notamment la physique des matériaux avec des rayons X et des neutrons, la biologie moléculaire, la fusion nucléaire et la physique des lasers.
  • Le SEFRI a mandaté la SCNAT en 2018 pour élargir ce processus à d’autres domaines des sciences naturelles, à savoir la biologie, la chimie et les sciences de la terre, en vue de la période de financement 2025–2028. Plus d'informations
cern
cern (Image: CERN)
×
cern
cern (Image: CERN)
Jürg Pfister, Secrétaire général de la SCNAT
  • 28.03.2019

De quels grands équipements la recherche suisse a-t-elle besoin?

La Confédération a chargé les Académies suisses des sciences d'établir des feuilles de route pour les infrastructures de recherche dans les différents domaines scientifiques. Ces feuilles de route servent à la Confédération à identifier les grands équipements dans lesquels elle doit investir dans les années 2025 à 2028. La nouvelle méthode d'établissement de cette base de décision donne davantage la parole aux scientifiques, explique Jürg Pfister, Secrétaire général de la SCNAT, qui est responsable du projet au sein des Académies.