• 11.12.2018
  • Annonce

«La durabilité doit faire partie du programme législatif»

Table ronde: Sans recherche pas de développement durable

Paneldiskussion mit D. Reber, H. Binggeli, O. Dayer, R. Quadranti, T. Gass & T. Pletscher
Image: © Valérie Chételat
×
Paneldiskussion mit D. Reber, H. Binggeli, O. Dayer, R. Quadranti, T. Gass & T. Pletscher
Paneldiskussion mit D. Reber, H. Binggeli, O. Dayer, R. Quadranti, T. Gass & T. Pletscher (Image: © Valérie Chételat)

Les célébrations du 20e anniversaire du «Guide pour les partenariats transfrontaliers de recherche» de la KFPE ont réuni des représentants de la recherche, de la politique, de l'administration, des entreprises et des organisations non gouvernementales. L'Agenda 2030 doit être mis en œuvre rapidement et à l'échelle mondiale.

Antonio Loprieno, le président des Académies suisses des sciences a déclaré dans son mot de bienvenue que les systèmes d'incitation du paysage scientifique pour la recherche d'excellence et la formation vont dans la direction opposée, tout comme les besoins de la recherche de durabilité.

«Les fondements sont les cadres sociaux ainsi que les frontières planétaires qu'il ne faut pas franchir», a déclaré Thomas Breu, président de la KFPE. Les défis mondiaux pour la politique, la société, l'économie et la science ne se limitent pas aux frontières nationales et exigent donc des partenariats transfrontaliers.

Le délégué aux relations internationales de swissuniversities, Herbert Binggeli, a ouvert la discussion:«Les universités, y compris les EPF, les hautes écoles pédagogiques et les hautes écoles spécialisées, se sont engagées à inscrire l'Agenda 2030 dans leur stratégie pour la période à venir du message relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation, y compris la recherche Nord-Sud».

Thomas Pletscher (economiesuisse et secrétaire général de la CCI Suisse (Chambre de commerce internationale)) a appelé à un «changement de mentalité», la façon de penser doit changer fondamentalement. «Au lieu d'une stratégie de développement durable distincte pour le Conseil fédéral, ses objectifs législatifs devraient être durables dans l'ensemble»

Océane Dayer, co-présidente du Réseau suisse pour des solutions de développement durable (SDSN), a ajouté que les pierres angulaires de la recherche sur la durabilité devraient servir de prisme pour évaluer la recherche. «Il n'y a pas de science qui ne sert à rien», affirme la spécialiste de l'environnement.

«La science doit créer des faits». La conseillère nationale Rosemarie Quadranti s'est opposée à l'idée d'apposer généreusement le timbre «durabilité» partout. » «Comme nous n’avons qu’une seule planète, nous avons d’autant plus besoin de recherche Nord-Sud», a déclaré Madame Quadranti

Thomas Pletscher a toutefois souligné un pas important dans la bonne direction : «Les budgets de la recherche doivent être plus fortement alignés, de manière à ce qu'ils contribuent davantage à la durabilité».

Pour plus d'informations: voir le petit resumé

Antonio Loprieno, KFPE Podium, 21.11. 2018

Thomas Breu, 21.11.2018

Herbert Binngeli, KFPE-Podium 21.11. 2018

Rosmarie Quadranti, KFPE-Podium, 21.11. 2018

Thomas Gass, KFPE-Podium

Océane Dayer, KFPE-Podium, 21.11. 2018

Thomas Pletscher, KFPE-Podium, 21.11. 2018

  • Associations

2018
nov. 21
This map shows the collaboration networks between researchers in different cities (scientific papers 2008-2012)
  • KFPE
  • Débat
  • Bern

No sustainability without research – celebrating 20 years of KFPE Guidelines

By engaging with eminent personalities, KFPE would like to initiate a dialogue around sustainability research (in German/French with simultaneous interpretation) and shed light on Switzerland's commitment to the Agenda 2030.