Pergélisol

Blockgletscher Alp Flix
Image: M. Phillips, WSL/SLF; snc-iugg / Marcia Phillips, WSL / SLF
×
Blockgletscher Alp Flix
Blockgletscher Alp Flix (Image: M. Phillips, WSL/SLF; snc-iugg / Marcia Phillips, WSL / SLF)

Les mesures du pergélisol au niveau suisse sont coordonnées par PERMOS (Permafrost Monitoring Switzerland) dont l’office est actuellement hébergé par l’Université de Fribourg .

PERMOS se compose : a) de sites thermiques sur lesquels sont mesurées les températures en forages et à la surface du sol, ainsi que les propriétés géophysiques du terrain. Des stations météorologiques sont également installées in situ ; b) de sites de cinématique où des mesures de déplacement de glaciers et de glaciers rocheux sont réalisées. Des observations de laves torrentielles et de chutes de pierres complètent cette partie axée sur la géomorphologie.

Le pergélisol se définit comme une portion du sous-sol dont la température reste inférieure à 0°C durant au moins une année. Il se situe sous une couche non-gelée (appelée couche active) dont l’épaisseur peut mesurer quelques mètres et dont la température varie selon la saison. Le pergélisol se rencontre aussi bien dans les parois rocheuses escarpées que dans les éboulis. Dans les régions polaires son épaisseur peut atteindre plus d’1 km alors que sous non latitudes, le pergélisol est épais de quelques dizaines à plusieurs centaines de mètres. En Suisse on estime qu’environ 5% du territoire contient du pergélisol, soit une surface environ 2 fois plus grande que celle occupée par les glaciers.

Blick auf den Muragl Blockgletscher im Val Muragl bei Pontresina

Pergélisol

Le pergélisol (sol gelé en permanence) n’est pas directement observable mais réagit de façon sensible aux variations climatiques.