Glacier

Triftgletscher
Image: M. Phillips, WSL/SLF; snc-iugg / Marcia Phillips, WSL / SLF
×
Triftgletscher
Triftgletscher (Image: M. Phillips, WSL/SLF; snc-iugg / Marcia Phillips, WSL / SLF)

L’établissement d’un programme d’observation à long terme des glaciers nécessite de définir de façon précise quelles sont les données pertinentes pouvant être nécessaires à divers partenaires. En Suisse des mesures à long terme systématiques ont été initiées en 1880 par l’observation des variations de longueur des glaciers. Durant le 19ème siècle les principales préoccupations étaient axées sur la détermination de l’étendue des surfaces englacées durant la Dernière Grande Glaciation ainsi que sur la prédiction de la prochaine ère glaciaire. Depuis lors les objectifs de recherche au niveau national et international ont passablement évolués et de nouvelles méthodes de mesures ont été développées. L’augmentation des activités humaines depuis la révolution industrielle semble pouvoir accélérer les changements climatiques. Durant les prochaines décennies les surfaces occupées par les glaciers vont ainsi sensiblement diminuer dans les Alpes. Ce constat oblige le réseau suisse d’observation des glaciers d’une part à s’adapter continuellement aux nouvelles technologies comme la télédétection et la géoinformatique, et d’autre part de mettre en relation ces techniques avec les mesures de terrain. Les modèles glaciologiques développés récemment doivent être utilisés dans le processus d’évaluation des données et couplés avec d’autres éléments du réseau d’observation des glaciers comme les études processuelles, les mesures de divers indicateurs ou les inventaires glaciaires.

Afin que les données collectées soient interprétables de façon fiable, différentes thématiques sont traitées à l’intérieur du programme d’observation. Elles concernent essentiellement les relations entre glaciers et climat, les aspects économiques (production hydroélectrique, tourisme, agriculture), les dangers naturels, l’information au grand public et les variations du niveau marin. Le programme de mesures se concentre néanmoins essentiellement sur les questions liées au système climatique. De plus il doit être intégré aux programmes existants documentant l’évolution des glaciers (comme GTN-G – Global Terrestrial Network for Glaciers, WGMS – World Glacier Monitoring Network) et le climat (GCOS – Global Climate Observing System). Le réseau d’observation est structuré de telle sorte qu’il permette de prendre en compte les analyses globales et régionales des modifications glaciaires. Pour répondre à cet objectif, les paramètres suivants sont relevés : bilan de masse, vitesse de déplacement, variation de longueur, inventaire des glaciers et températures de névé.

Blick in Richtung Monte Rosa mit Gorner- und Grenzgletscher

Glaciers

Les glaciers sont très sensibles aux variations du climat et constituent d’excellents indicateurs des changements climatiques.