• 17.01.2006
  • Annonce

Lancement d’un plan d’actions contre les poussières fines

Moritz Leuenberger réagit à la pollution de l’air

La pollution de l'air par les poussières fines est un problème majeur pour l'environnement et la santé. Les poussières fines, qui sont très petites, pénètrent profondément dans les poumons provoquant des maladies des voies respiratoires, des maladies cardiovasculaires et des cancers de poumon. 3700 décès prématurés et des coûts pour la santé de prés de 4.2 milliards de francs peuvent leur être attribués annuellement. Les suies émises par les moteurs diesel et lors de la combustion du bois sont particulièrement dangereuses car elles sont cancérogènes. Cette pollution culmine en hiver lorsque la couche nuageuse empêche la dispersion des polluants, comme c'est le cas depuis une semaine environ.
Pour réduire cette pollution et pour que les valeurs limites aujourd'hui régulièrement dépassées soient respectées, Moritz Leuenberger lance un plan d'actions sur deux niveaux: les mesures relevant de la compétence du DETEC seront mises en œuvre prochainement, des mesures complémentaires seront présentées par ailleurs au Conseil fédéral. La mise en pratique de ces mesures permettra une amélioration considérable de la qualité de l'air dans les zones urbaines.
Communiqués de presse et mesures en détail
Source: Office fédéral de l'environnement OFEV

En rapport avec la motion Hutter, la Commision Chimie et Physique de l'Atmosphère et le forum ProClim- de l'Académie des sciences naturelles (SCNAT) ont rédigé une prise de position sur l'obligation d'équiper les engins de chantier de filtres à particules de suie. Cette prise de position a été basée sur les arguments des experts.
ProClim- News du 27 octobre 2004:
Prise de position de la science sur la motion «Report de l'obligation d'équiper les engins de chantier de filtres à particules de suie»

  • Associations

Teaser: Bundesrat will Partikelfilterpflicht bei Baumaschinen beibehalten
  • 2004
  • Commission Energie
  • Prise de position
  • Rapport

Bundesrat will Partikelfilterpflicht bei Baumaschinen beibehalten

Der Bundesrat will die Russpartikelfilterpflicht für Baumaschinen nicht sistieren. Die Regierung beantragt dem Parlament aufgrund neuer Fakten die Ablehnung der Motion Hutter. Als der Bundesrat im August zum ersten Mal die Motion von Nationalrätin Hutter (04.3035) behandelte, tat er dies aufgrund falscher Kostenannahmen. In der Zwischenzeit liegen dazu neue Berechnungen vor ebenso wie eine klare Stellungnahme der Kantone für die Beibehaltung der Filterpflicht. Mit dieser Ausgangslage hat sich der Bundesrat noch einmal mit der Motion befasst.