Contributions

Contributions actuelles                         Toutes les contributions                         Recherche de contributions


23.11.2017:
Premier Newsletter Info Fauna

Le CSCF et le karch se présentent depuis peu sous le nom de info fauna. Dans le même temps, la première newsletter avec une sélection variée de thèmes sur la faune en Suisse a vu le jour. En plus des nouvelles faunistiques, la newsletter livre des informations sur les outils et données, les événements (agenda) et les publications actuelles. En outre, les personnes intéressées ont la possibilité de partager leurs propres observations avec des photos prises sur le vif.
Détails...


16.11.2017:
Nous sommes maintenant sur twitter

A partir de maintenant, vous pouvez également nous suivre sur tweeter et lire nos nouvelles! Notre adresse: @biodiversityCH
Détails...


16.11.2017: Publications supplémentaires
Nouveau numéro de HOTSPOT : Le point sur l’extinction des espèces

S’il est une modification de la biodiversité qui soit irréversible, c’est bien l’extinction d’une espèce. Avec chaque extinction disparaît une branche unique de l’arbre de vie construit au fil des millénaires. Tout aussi inquiétants sont les signes précurseurs, souvent sous-estimés et méconnus, accompagnant ces extinctions : l’érosion rampante de la diversité végétale dans notre pays qui est loin de se limiter aux espèces les plus rares, le recul de nombreuses populations d’insectes, l’appauvrissement insidieux des prairies au niveau local. Un sujet de préoccupation est aussi l’extinction des spécialistes, taxonomiste et systématiciens, capables de documenter ces changements. Le magazine HOTSPOT 36/2017 fait le point sur la situation, mais va plus loin encore : il aborde aussi des possibilités pour contrer cette spirale négative, par exemple avec des mesures concrètes pour la promotion des espèces, en invoquant une plus grande responsabilité individuelle et collective ou une protection de la nature basée sur l’évidence scientifique. Les illustrations de ce numéro de HOTSPOT présentent 8 espèces de plantes, animaux et champignons qui ont disparus de Suisse ces dernières décennies.
Détails...


16.11.2017: Publications supplémentaires



Détails...


16.11.2017: Publications supplémentaires
Série «Plantes cultivées en Suisse»: seigle, avoine et sarrasin

Trois nouveaux livres sur le seigle, l'avoine et le sarrasin ont été publiés dans la série bilingue «Plantes cultivées en Suisse» et sont disponibles en format PDF. La série comprend actuellement dix publications. Elle retrace l'histoire des plantes cultivées en Suisse, en tenant compte de la diversité préservée dans la banque de gènes nationale.
Détails...


16.11.2017: Publications supplémentaires
App «Flower Walks»

La nouvelle application «Flower Walks – Ballades botaniques en Suisse» offre au grand public un accès ludique aux plantes le long d'itinéraires de randonnée attrayants. L'application est gratuite, disponible en français et en allemand et peut être installée sur les smartphones et tablettes (Android et iOS).
Détails...


16.11.2017: Recherche internationale
Populations urbaines de papillons : petites et pauvres génétiquement

Plus une région est densément bâtie, plus les populations de papillons sont petites et génétiquement pauvres. C’est ce que montrent des simulations informatiques et des données génétiques de la piéride de la rave (Pieris rapae) de la région de Marseille (F). En cause : avec l’augmentation de la densité du bâti, leurs habitats deviennent plus rares et plus fragmentés. Afin de contrecarrer ce développement, il est important de valoriser écologiquement les espaces verts d'une ville et de les mettre en réseau les uns avec les autres ainsi qu'avec les milieux naturels hors de la ville.
Détails...


16.11.2017: Recherche internationale
Une vie foisonnante et insoupçonnée dans les caniveaux

Micro-algues, champignons, éponges ou mollusques, des chercheurs ont montré que les caniveaux parisiens abritent une grande diversité de micro-organismes propres à ces sites. Organisés en communautés, ces micro-organismes sont susceptibles d'être des acteurs importants du traitement des eaux de ruissellement et des détritus urbains en contribuant à la décomposition des déchets solides et d'autres types de polluants (gaz d'échappement, huile moteur, etc.). Ces résultats montrent pour la première fois la richesse unique et insoupçonnée de la vie microbienne dans nos rues.
Détails...


16.11.2017: Recherche suisse
Les tas de branches, un milieu de vie pour de nombreux animaux

Les tas de branches passent pour des petites structures précieuses et sont souvent aménagés dans le cadre de projets de protection de la nature. Cependant, peu de recherches sont disponibles sur leurs avantages réels pour la faune. Dans une étude de terrain dans la région de Pfannenstil (Zurich), de nombreuses espèces de vertébrés et de mollusques ont été trouvées dans 25 tas de branches, parmi elles certaines menacées de disparition. En outre, 58 arthropodes étaient présents en moyenne dans chaque tas de branchages.
Détails...


16.11.2017: Recherche suisse
Gobies envahissants: importance de la prévention

Des gobies à taches noires non-indigènes ont été découverts pour la première fois en 2012 dans le Rhin près de Bâle. Comme les gobies ont un impact négatif sur les écosystèmes indigènes, il est important d'explorer les moyens d'empêcher leur propagation et de contrôler leurs populations. Sur la base d'une étude de terrain pluriannuelle et d'un modèle de population, il a été démontré qu'il est théoriquement possible d'éradiquer une population de gobies locale isolée. Cependant, l'effort est considérable, soulignant l'urgence des mesures préventives pour prévenir la propagation des espèces envahissantes.
Détails...


16.11.2017: Recherche suisse
Ampleur et causes du déclin des populations de salamandres terrestre

Dans son travail de master, Sarah Bänziger de l’Université de Zurich a examiné l’évolution des populations de salamandre tachetée dans les cours d’eau du Nord de la Suisse et les facteurs d’influence. Sa recherche livre des connaissances importantes pour la conservation et la promotion de la salamandre tachetée, unique mais en voie de disparition en Suisse et en Europe. Parmi les facteurs déterminés, la disponibilité en bois mort aux environs des cours d’eau et l’absence de prédateurs comme certains poissons sont particulièrement pertinents pour promouvoir l’espèce. Sarah Bänziger a obtenu le prix de recherche H&W 2017 pour son travail.
Détails...


16.11.2017: Recherche suisse
Qui a mangé mes chenilles? Appel aux écoles pour un projet de science participative

Les scientifiques de l'Institut fédéral de recherches WSL lancent un appel aux enfants des écoles suisses pour un vaste projet de science participative: ils veulent savoir quels insectes se nourrissent sur les chênes et comment les arbres se défendent contre les prédateurs à travers toutes les zones climatiques d’Europe. Du Portugal à la Suède, ils se sont associés à des scientifiques de huit pays pour cacher au printemps prochain des centaines de fausses chenilles en pâte à modeler dans des chênes. Les traces de dents, de bec ou de mandibules leur révéleront l’activité des prédateurs de ces chenilles. Enseignantes et enseignants sont invités à participer avec leurs classes à ce projet de recherche.
Détails...


16.11.2017: Recherche suisse
Cours d’initiation à la botanique à Neuchâtel

En 2018, Floraneuch propose différents cours d’initiation à la botanique. Les cours sont réalisés en collaboration avec le Jardin botanique de Neuchâtel.
Détails...