• 04.05.2017
  • Annonce
  • Forum Recherche génétique

Le potentiel d’abus de la recherche biologique devrait être discuté

Titelblatt Broschüre Missbrauchspotenzial und Biosecurity in der biologischen Forschung
×
Titelblatt Broschüre Missbrauchspotenzial und Biosecurity in der biologischen Forschung
Titelblatt Broschüre Missbrauchspotenzial und Biosecurity in der biologischen Forschung

Une nouvelle brochure des Académies des sciences offre une base de discussion à l’intention des scientifiques pour aborder la question du risque de détournement des résultats de la recherche biologique

Des résultats de recherche à double tranchant

La recherche en sciences de la vie induit d’immenses avantages pour la société et l’environnement, mais elle comporte aussi des risques. Parmi ces risques, il y a non seulement l’exposition involontaire ou accidentelle à des matériels biologiques dangereux, mais aussi le détournement intentionnel de ces matériels ou des données, des connaissances et des technologies connexes. Le risque de détournement est particulièrement évident en ce qui concerne la recherche sur les agents pathogènes humains, mais il existe aussi dans le cadre d’autres travaux de recherche. A titre d’exemples, il y a des recherches sur des vecteurs pour la délivrance de matériel génétique, sur des médicaments et des technologies qui stimulent le cerveau, sur des toxines cellulaires pour le traitement du cancer, ou sur le forçage génétique (« gene drive ») pour modifier des populations d’insectes.

Le débat ouvert offre la meilleure protection

Depuis les attentats à l’anthrax en 2001 aux Etats-Unis, la prévention du bioterrorisme est une préoccupation majeure des gouvernements à travers le monde. Le renforcement de la surveillance de la recherche en sciences de la vie est un élément clé qui fait l’objet de discussions dans ce contexte. Certains observateurs laissent cepenendant entendre que la réflexion en cours et le débat ouvert pourraient offrir même une meilleure protection contre des dommages éventuels que des mesures de réglementation étatiques. Cette opinion était partagée par une majorité des scientifiques provenant d’institutions universitaires suisses qui se sont réunis au printemps 2016 pour discuter du risque de détournement de la recherche biologique et des façons de l’aborder.

Un rapport des Académies comme base de discussion

Lors de trois ateliers, les chercheurs ont exprimé le souhait de disposer d’une base écrite pour approfondir la discussion des risques de détournement de la recherche biologique au sein de la communauté scientifique. Le rapport des Académies suisses des sciences publié aujourd’hui a été développé en réponse à cette demande. Il met en évidence six aspects qui devraient être abordés lors de la conception, de la réalisation et de la publication de projets de recherche. Chaque aspect est illustré par des exemples tirés de projets de recherche réels. La brochure, disponible en français, allemand, italien et anglais, a été initiée et conçue par le Forum Recherche génétique de l’Académie des sciences naturelles en collaboration avec d’autres experts et avec le soutien de l’Office Fédéral de la Santé Publique.

  • Associations

Titelblatt Broschüre Missbrauchspotenzial und Biosecurity in der biologischen Forschung
  • 2017
  • Académie suisse des sciences naturelles
  • Rapport

Recherche biologique, potentiel d’abus et biosûreté

La recherche en sciences de la vie produit des connaissances et des technologies qui sont d’un apport considérable pour l’homme et l’environnement. En même temps, certaines découvertes issues des sciences de la vie peuvent devenir dangereuses si elles sont détournées avec de mauvaises intentions.

Tags

Expéditeur

Forum Recherche génétique