• 2012
  • Rapport
  • Commission Energie

Quel avenir pour l’approvisionnement en électricité de la Suisse? - Synthèse

Académies suisses

Synthèse du rapport: Quel avenir pour l’approvisionnement en électricité de la Suisse? - Synthèse
×
Synthèse du rapport: Quel avenir pour l’approvisionnement en électricité de la Suisse? - Synthèse
Synthèse du rapport: Quel avenir pour l’approvisionnement en électricité de la Suisse? - Synthèse

La Suisse fait face à un problème d’approvisionnement en électricité. Cela est connu depuis longtemps, mais parce que le problème ne se manifestait pas souvent par des événements dramatiques, sa pleine complexité a pendant des décennies été ignorée par la population et les décideurs. De nombreux experts avaient tôt signalé les conséquences de l’inaction, mais leurs mises en garde ont été soit ignorées, soit récupérées de manière sélective à des fins de positionnement politique. L’avarie de la centrale nucléaire Fukushima Daiichi au Japon en mars 2011 a soudainement exacerbé la situation. Dans ce rapport les Académies suisses des sciences analysent des évolutions possibles à moyen et plus long terme. Dans la mesure du possible, tous les aspects relatifs à l’électricité sont considérés: sa production et son importation, son transport, son stockage et sa consommation. En outre, l’accent est mis sur les critères de la durabilité.

L’approvisionnement de la Suisse en énergie en général et en électricité en particulier représente pour notre société un défi immense. Les besoins importants de modernisation et d’ extension en matière de production et de transport laissent présager un remaniement en profondeur du système électrique. La décision du Conseil fédéral et des Chambres fédérales de sortir progressivement de l’énergie nucléaire et de mettre en œuvre la nouvelle Stratégie énergétique 2050 accentue encore le problème.
Du point de vue des Académies suisses des sciences, ce remaniement doit satisfaire aux critères de durabilité que sont le bien-être humain, la sécurité de l’approvisionnement, la minimisation des risques écologiques, l’efficience économique et l’évitement de risques critiques. En raison des horizons impliqués, des investissements très coûteux doivent être réalisés dans un contexte de grande incertitude. Il faut donc aussi prendre en compte les critères de la flexibilité et de la diversité: le système doit pouvoir être adapté et s’appuyer sur différents piliers.
Par principe, le remaniement du système électrique doit s’opérer tant du côté de la demande que du côté de l’offre sur la base de signaux-prix corrects. Pour ce faire, les prix de l’électricité doivent inclure tous les coûts externes. Les prescriptions légales et les incitations financières ne doivent être utilisées que dans la mesure où les forces du marché ne suffisent pas à atteindre l’objectif.
Les Académies soutiennent les deux objectifs de la nouvelle politique énergétique de la Confédération d’utiliser l’énergie de manière plus efficiente et de développer la production d’électricité renouvelable. Il faut par ailleurs viser une intégration plus poussée de l’approvisionnement en électricité de la Suisse dans le marché européen. En revanche, les avis divergent au sein des Académies quant à savoir si l’énergie nucléaire doit continuer à être utilisée à plus long terme ou non.

Source: Akademien der Wissenschaften Schweiz, Hirschengraben 11, Postfach 8160, CH-3001 Bern

  • Associations

Teaser: Mitarbeit im Bericht "Stromversorgung Schweiz" (2009 - 2012)
  • 05.09.2012
  • ProClim
  • Annonce

Mitarbeit im Bericht "Stromversorgung Schweiz" (2009 - 2012)

Synthesebericht auf Deutsch
Synthesebericht auf Französisch
Vollständiger Bericht auf Deutsch

Tags

Éditeur

Commission Energie

Langues

Allemand, Français