L'hiver en Allemagne, en Autriche et en Suisse : toujours plus doux et moins de neige à basse altitude

Les hivers en Allemagne, en Autriche et en Suisse, sur le long terme, sont devenus plus chauds à toutes les altitudes. À l'avenir, il y a une grande probabilité pour que cette tendance se poursuive, comme le montrent les études du Service météorologique allemand (DWD), de l'Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse et le service météorologique et de géophysique national d’Autriche (ZAMG). À basse altitude, le réchauffement climatique provoquera une baisse significative de la quantité de neige. En altitude (au-dessus de 1500 à 2000 mètres environ), au cours des prochaines décennies, on peut s'attendre à une quantité suffisante de neige naturelle pour les sports d'hiver. À l’aide d’importantes mesures pour réduire les gaz à effet de serre, qui ont un impact sur le climat, tels que le dioxyde de carbone, le réchauffement et la diminution des quantités de neige pourraient être considérablement minimisés.

Winter in der Schweiz
Image : MeteoSchweiz

Clair signal de température

Le signal le plus clair du changement climatique réside dans l'augmentation de la température de l'air en toutes saisons. En raison du réchauffement, les hivers apportent de moins en moins de neige à basse altitude, car il pleut plus souvent qu'il ne neige et la neige déjà tombée fond plus vite. À plus haute altitude, il fait généralement assez froid pour qu'il neige, même pendant les hivers doux, toutes les analyses se réfèrent à l'hiver météorologique, soit les mois de décembre, janvier et février.

L'analyse des tendances à long terme est parfois difficile, car les températures hivernales varient beaucoup d'une année à l'autre et il existe également de grandes différences régionales. Par exemple, il n'est possible de faire la différence entre les fluctuations naturelles des hivers et les changements à long terme causés par le réchauffement climatique induit par l'homme que dans les séries temporelles de plus de 80 ans.

Base pour une discussion objective et des mesures à long terme

"Un objectif important de la recherche climatique des services météorologiques nationaux en Allemagne, en Autriche et en Suisse est de fournir des évaluations climatiques détaillées des hivers passés et futurs afin qu'une discussion objective sur l'état actuel de la recherche soit possible et que des décisions puissent être prises sur des mesures importantes à long terme", déclare Marc Olefs, responsable de la recherche climatique au service météorologique et de géophysique national d’Autriche (ZAMG).

"Le changement climatique dans les Alpes ne s'arrête pas aux frontières politiques. L'étroite coopération entre les services météorologiques nationaux d'Allemagne, d'Autriche et de Suisse permet de fournir une base climatologique uniforme pour les répercussions, l'adaptation et l'atténuation du changement climatique", déclare Mischa Croci-Maspoli, chef de la division Climat de l'Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse.

Tobias Fuchs, membre du conseil d'administration du DWD pour le climat et l'environnement : "Le changement climatique nous confronte déjà à des enjeux qui nécessitent une coopération internationale et interdisciplinaire afin d'adapter de manière optimale la nature, l'homme et l'économie au changement climatique à long terme. Grâce à la coopération intensive des services météorologiques nationaux d'Allemagne, d'Autriche et de Suisse, nous pouvons développer des stratégies durables et globales pour améliorer la résistance et la capacité d'adaptation des régions".

Catégories