Au sommet de la recherche de haute altitude: deux jeunes chercheurs reçoivent le Prix de Quervain 2021

Découverte du plus ancien village de haute montagne connu, situé à près de 3 500 mètres d’altitude, et fonte des neiges et glaciers au Mont Rose : les jeunes chercheurs Alexander Groos et Enrico Mattea reçoivent le Prix de Quervain 2021 de la Commission de recherche polaire et de haute altitude des Académies suisses des sciences pour leurs excellents travaux de recherche dans le domaine de la haute montagne.

Alexander Groos / Enrico Mattea
Image : S. Erlwein / E. Mattea

Dans le cadre de sa thèse à l'Université de Berne, Alexander Groos a collaboré avec des chercheurs de l'université d'Addis-Abeba, en Éthiopie, ainsi que d'autres universités européennes, et s’est penché sur l'histoire environnementale, climatique et humaine des montagnes de Bale, au cœur des hauts plateaux éthiopiens. Il en ressort que ces montagnes tropicales ont subi une glaciation importante il y a 40 000 à 30 000 ans et se sont considérablement refroidies. Les chercheurs ont découvert le plus ancien village de haute montagne connu à ce jour, à une altitude de près de 3 500 mètres et situé près des glaciers de vallée de l'époque. L'eau de fonte des glaciers était probablement une ressource essentielle pour les chasseurs de l'âge de pierre qui s’étaient installés dans les montagnes de Bale il y a 45 000 à 30 000 ans, explique Alexander Groos.

Dans son mémoire de master à l'Université de Fribourg, réalisé en collaboration avec l'Université d'Uppsala (Suède) et l’agence ARPA Piemonte (Italie), Enrico Mattea a étudié l’évolution récente du glacier du Colle Gnifetti (4 450m), dans le massif du Mont Rose. En raison de la présence de la plus ancienne glace des Alpes (datant d’il y a environ 19 000 ans), cette montagne est parfaitement adaptée à la recherche sur les carottes de glace, permettant de retracer le climat des derniers millénaires. Même à cette altitude, l'archive environnementale est menacée par le réchauffement climatique, comme l'a démontré Enrico Mattea. À l'aide de modèles numériques et de données provenant de stations de mesure en haute montagne, Enrico Mattea a pu calculer en détail les principaux flux d'énergie et de masse au Colle Gnifetti. Cela montre que même à cette altitude, la fonte des neiges revêt une importance accrue pour le bilan massique et énergétique de ces glaciers alpins.

Le Prix de Quervain 2021 est décerné le 18 novembre au Musée alpin de Berne par la Commission suisse de recherche polaire et de haute altitude (SKPH) des Académies suisses des sciences, en collaboration avec la Commission du Jungfraujoch de l'Académie suisse des sciences naturelles et la Fondation pour recherches alpines. Le Prix de Quervain récompense chaque année et prime en alternance la recherche polaire et la recherche de haute altitude. Il s'adresse aux jeunes chercheurs et chercheuses (jusqu'à 35 ans) en mesure de présenter un mémoire de master ou de diplôme, une thèse ou tout autre travail de recherche (par ex. post-doc) réalisé au cours des deux dernières années. La récompense s’élève à 5 000 CHF.

Catégories

  • Cryosphère
  • Recherche en haute altitude

Contact

Dr. Christoph Kull
Académies suisses des sciences
Commission suisse pour la recherche polaire et de haute altitude (SKPH)
Maison des Académies
Case postale
3001 Berne

E-mail