Décarboniser les bâtiments pour le climat, la santé et l'emploi

Un nouveau rapport des expert·e·s d’académies européennes appelle à une action politique dans trois domaines pour faire des bâtiments de l'Union européenne des émetteurs de gaz à effet de serre quasi nuls : construction économe en énergie pour réduire les besoins en chauffage et en climatisation ou pour produire de l'énergie renouvelable sur place, réduction des émissions dans le secteur de la construction et la chaîne d'approvisionnement, ainsi que la conception de bâtiments pouvant être démantelés et recyclés à la fin de leur vie.

EASAC report "Decarbonisation of buildings"
Image : EASAC

Grâce à ces mesures, l'UE pourrait respecter son engagement en matière de climat pris dans le cadre de l'accord de Paris. Cependant, les défis de la mise en œuvre sont énormes. On estime à 146 millions le nombre de logements dont l'efficacité énergétique est médiocre et qui doivent être rénovés. Le taux de renouvellement annuel du parc immobilier européen devrait donc être deux à trois fois supérieur au taux actuel de 1 à 1,5 %. Même si les recommandations s'adressent principalement à l'UE dans le cadre de sa « Stratégie pour une vague de rénovations », le rapport indique clairement que les autorités nationales et locales ont également un rôle majeur à jouer. Il ne reste plus qu'une dizaine d'années avant que la porte ne se ferme pour limiter le réchauffement de la planète à moins de 1,5°C. Il est donc urgent d'agir.

Les Académies suisses des sciences ont contribué au rapport par la délégation d'Arno Schlüter (ETH Zurich) en tant qu'auteur et de Matthias Sulzer (Empa) en tant que évaluateur.

Edition / Bande : EASAC Policy Report, 43
Pages : v, 73 p.
Numéro standard : ISBN 978-3-8047-4263-5

Catégories

  • Bâtiment
  • Efficience énergétique

Contact

Dr. Roger Pfister
Académies suisses des sciences
Maison des Académies
Case postale
3001 Berne

+41 31 306 93 06
E-mail

Anglais