Le portail Web «SCNAT savoir» sert d’orientation. L'Académie suisse des sciences naturelles (SCNAT) et son réseau établissent l'état des connaissances sur la base de résultats scientifiques solides et en référence à la Suisse à l'attention de la politique, de l'administration, des affaires, de la science et de la pratique.en plus

Image : Tobias Günther, SNSF Scientific Image Competitionen plus

Eau

Le cycle de l'eau décrit le mouvement de l'eau sur la Terre. Bien que la quantité totale reste constante, l’état physique de l’eau peut changer durant sa circulation, c’est-à-dire être à l'état solide (glace), liquide et gazeux (vapeur d'eau).

L'énergie du soleil est le moteur du cycle de l'eau. Pour cette raison le réchauffement planétaire de l’atmosphère influence le cycle hydrologique de façon déterminante : le fait que ce dernier s’accélère et que la teneur en eau de l’atmosphère change se manifeste par une augmentation des précipitations et de l’évaporation globale. Ces changements suivent des schémas géographiques et saisonniers spécifiques qui apparaissent de plus en plus clairement au fur et à mesure que le climat se réchauffe. Jusqu’à la fin du siècle, les précipitations augmenteront au nord de l’Europe et diminueront au sud du continent.

Etant donné qu’on peut d’ores et déjà évaluer avec une certitude relativement grande les caractéristiques de la situation hydrologique future, une action est déjà possible. Il faut également tenir compte des mutations socioéconomiques qui auront un impact considérable sur la demande future en eau. Il convient donc de mettre en place une gestion intégrale de l’eau ainsi que des instruments de planification régionaux prenant en considération tous les aspects.

(Source : Coup de projecteur sur le climat suisse 2016)

Contact

SCNAT
ProClim − Forum sur le climat et les changements globaux (ProClim)
Maison des Académies
Case postale
3001 Berne