Pertes de biodiversité : des espèces indigènes de coléoptères et de plantes soumises à une forte pression

L’Office fédéral de l’environnement a, pour la première fois, dressé une Liste rouge consacrée à quatre familles d’espèces indigènes de coléoptères lignicoles de Suisse. Cette liste donne à réfléchir : presque la moitié de ces espèces de coléoptères sont menacées. Quant au bilan établi par la Liste rouge révisée des plantes à fleurs, fougères, lycopodes et prêles, il n’est guère plus réjouissant : près d’un tiers de ces plantes vasculaires sont menacées. Depuis la dernière évaluation en 2002, la situation s’est encore détériorée.

Le Purpuricène de Kaehler (Purpuricenus kaehleri) est en Suisse un capricorne rare et menacé des forêts thermophiles de feuillus.
Image : Beat Wermelinger
  • Le Grand capricorne du chêne (Cerambyx cerdo) est en Suisse une espèce protégée au bord de l’extinction, une relique de forêt primaire sur de vieux chênes.
  • Le Purpuricène de Kaehler (Purpuricenus kaehleri) est en Suisse un capricorne rare et menacé des forêts thermophiles de feuillus.
  • Le Grand capricorne du chêne (Cerambyx cerdo) est en Suisse une espèce protégée au bord de l’extinction, une relique de forêt primaire sur de vieux chênes.Image : Beat Wermelinger1/2
  • Le Purpuricène de Kaehler (Purpuricenus kaehleri) est en Suisse un capricorne rare et menacé des forêts thermophiles de feuillus.Image : Beat Wermelinger2/2

Catégories

  • Coléoptères