Services écosystémiques, agriculture et néonicotinoïdes

Un nouvel rapport de l’European Academies Science Advisory Council (EASAC) traite les conséquences de l’utilisation des néonicotinoïdes dans l’agriculture pour les services écosystémiques. Le rapport dépasse les implications des néonicotinoïdes sur les abeilles, incluant d’autres pollinisateurs et organismes qui sont utiles pour l’agriculture.

Rapport de l'EASAC "Ecosystem services, agriculture and neonicotinoids"
Image : European Academies Science Advisory Council (EASAC)

Il argumente sur le fait qu’il y ait de plus en plus de signes qu’une utilisation étendue et prophylactique des néonicotinoïdes a des conséquences négatives graves pour des organismes non ciblés qui sont aussi utiles pour l’agriculture. Ainsi le rapport plaide pour un débat politique plus large, prenant en compte des services écosystémiques comme la régulation naturelle des parasites et la pollinisation, la biodiversité et des questions de fertilité de sol. Les Académies suisses des sciences sont membre de l’EASAC et soutiennent son travail de conseil scientifique dans le domaine politique par la délégation de scientifiques dans des groupes de travail. Dans le présent cas, c’était le professeur Peter Neumann de l’Institut pour la santé des abeilles à l’Université de Berne qui dirigeait la rédaction du rapport mentionné.

Edition / Bande : EASAC Policy Report, 26
Pages : v, 61
Numéro standard : 978-3-8047-3437-1

Catégories

Anglais